MYCÉNIEN. NOUVEAU REGARD SUR LE LINÉAIRE B: TRADUCTION DE LA TABLETTE 10=AD 676

LE DIEU TAUREAU FILS DE RHEA DANS PY 10=AD 676

TABLETTE 10=AD 676 DE PYLOS

Lisez l’article complet http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/59/74/60/PDF/TablettePY10_Ad676.pdf

MYCÉNIEN: NOUVEAU REGARD SUR LE LINÉAIRE B,
TRADUCTION DE LA TABLETTE 10=AD 676 DE PYLOS
LE DIEU TAUREAU FILS DE RHEA DANS PY 10=AD 676

© ENRIQUETA MARTINOTTI

La traduction réalisée par Chadwick de la tablette 10 de Pylos donne «At Pylos: twenty-two sons of bath-attendants, eleven boys»1. Ce type de traductions modèle de travaux postérieurs, est basée sur l’observation d’une caractéristique de certaines tablettes qui finissent par KO-WO, en supposant que ceci est le mot mycénien pour “kóros”, une conjecture certes pleine d’imagination, mais peu convaincante.
Est-il possible d’envisager d’accepter une telle traduction de textes sans que soit donnée aucune preuve et en tournant le dos à toute autre possibilité ? Ce n’est pas un cas où la philologie a pris en charge une mission pour laquelle elle n’est pas suffisamment armée? Compte tenu d’évidences archéologiques, de données anthropologiques et sociologiques des religions, par l’herméneutique qui tient
compte de l’altérité, indispensable pour une traduction correcte, nous soutenons fermement que la tâche s’est montrée impossible jusqu’à maintenant.
Dans notre dernier article2, Tina Martinotti et moi avons énoncé les problèmes liés aux traductions des textes mycéniens faites jusqu’ici et nous proposons deux exemples d’une nouvelle méthode de traduction des textes. Nous allons exposer ce que devrait être la traduction correcte de la tablette de Pylos dans laquelle se répètent certaines thématiques de l’appareil de culte mycénien.

Musique grecque ancienne